Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Dictionnaire historique

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A a

Aiguillettes

Initialement simple accessoire vestimentaire, l’aiguillette est devenue un attribut distinctif de la cavalerie puis des troupes d’élite. Celle-ci appartient au patrimoine de la gendarmerie depuis que son port fut rendu obligatoire pour la maréchaussée en 1720. L’aiguillette était à l’époque de soie blanche.
Selon les régimes politiques et les évolutions de l’uniforme, elles furent portées, soit à droite, soit à gauche. Le grade ou la fonction du porteur fut aussi, selon les époques, identifié par un code de couleurs : écarlate, bleu, blanc ou panaché. À l’heure actuelle, elles sont portées à gauche avec les deux nattes sur la poitrine et sont en textile blanc. Les ferrets sont or ou argent selon la subdivision d’arme. Pour la Garde républicaine, elles sont panachées or et écarlate avec ferrets or et sont placées avec les brins et nattes apparentes sur la poitrine du fait du port de la tunique.



Apanage

Province donnée en usufruit à un membre de la famille royale.



Arbalète

L'arbalète (du latin arcuballista) est une arme de jet dont l'invention est attribuée aux Chinois vers le ou le . En bronze, elle équipera les armées hans . Contrairement au gastrophète, l'arbalète disposait d'un système avec une détente.



Archer

Le terme d’archer, qui est demeuré officiellement en vigueur dans la maréchaussée jusqu’en 1760, avait disparu depuis le XVIe siècle dans les troupes. Les seules appellations purement militaires sont celles de sous-lieutenant et maréchal-des-logis adoptées en 1778 pour remplacer celle d’exempt.



Armure

Une armure est un équipement (arme) corporel défensif, utilisé durant les batailles pour protéger le corps dans sa plus grande partie des coups de l'ennemi.



Assassinat

Sous l’Ancien Régime, le terme assassinat désigne tous les crimes et délits commis avec violence, depuis les coups et blessures volontaires graves jusqu’au meurtre avec préméditation.



Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG