Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Arme des carabiniers

La constitution des Carabiniers remonte à une ordonnance royale du 13 juillet 1814 qui a attribué au « Corps des Carabiniers du Roi » la double fonction de défense de l’État et de tutelle de l’ordre et de la sécurité publique. Considérée comme le premier corps de l’armée de Terre dès l’origine, l’Arme a maintenu en permanence ce privilège singulier au sein de l’Armée royale, comme en atteste le règlement organique de 1934 ou la loi 368/1940 qui fixe l’ordonnancement de l’Armée de terre royale.

La double essence de l’institution, organisme militaire à ordonnancement spécial, s’est consolidée dans le temps, comme en atteste le règlement de 1922 qui définit l’Arme des Carabiniers comme une « force armée en service permanent de sécurité publique », anticipant une formulation reprise dans la loi 121/1981, qui réorganise l’administration de la sécurité publique en Italie.
Les évolutions de la société moderne et la reconnaissance du rôle historique joué par l’Arme dans l’histoire ont conduit le législateur italien, par la loi N° 78 du 31 mars 2000, à attribuer à l’Arme des Carabiniers le rang de force armée placée directement sous le commandement du Chef d’état-major de la Défense dont les compétences militaires sont clairement définies.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG