Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Compagnie des carabiniers du Prince

La principauté de Monaco est gouvernée par la dynastie des Grimaldi depuis 1297. Le 14 février 1793, la Convention nationale décrète que « la ci-devant principauté de Monaco est réunie au territoire de la République (française), et fait partie du département des Alpes-Maritimes ». Rebaptisée Fort Hercule, la cité accueille des gendarmes français. Le 30 mai 1814, le premier traité de Paris rend la principauté au Prince. La compagnie des Carabiniers du Prince est créée le 8 décembre 1817 sous le règne du Prince Honoré IV (par son fils, Honoré Grimaldi, duc de Valentinois, administrateur de la Principauté) pour la protection de la Principauté de Monaco.

Le 26 janvier 1904, le prince Albert Ier signe une ordonnance sanctionnant la dissolution de la compagnie des gardes. Le prince confie alors la garde du palais et de sa famille aux carabiniers. L’ordonnance spécifie que « le service fait par la Compagnie des Gardes serait exécuté dorénavant par la Compagnie des Carabiniers qui prendrait la dénomination de Compagnie des Carabiniers du Prince ». En 1952, le prince Rainier III crée l’escorte motocycliste dotée de motos Harley Davidson WLA de 1942. En 1978, la « fanfare de la compagnie des carabiniers du Prince » est fondée. La compagnie a pour saint protecteur Sébastien fêté le 20 janvier. Sa devise est « Honneur, fidélité, dévouement ». En 2017, le corps des carabiniers du Prince fêtera son bicentenaire. Dans l’immeuble de la caserne, une galerie retrace l’histoire des Carabiniers et des Princes de Monaco depuis 1817.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG