Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Garde nationale républicaine

La Garde nationale républicaine, Guarda Nacional Républicana (GNR) est la descendante directe de la garde royale de police, Guarda Real de Polícia (GRP) de Lisbonne créée en 1801 sur le modèle de la gendarmerie française de 1791. En 1802, la GRP est rattachée à l’armée. Une autre GRP est installée à Porto. Lors du transfert de la cour portugaise au Brésil, après l’invasion du Portugal par les forces napoléoniennes en 1807, une GRP est créée à Rio de Janeiro. Fin mai 1834, à la suite de la guerre civile, Dom Pedro, assumant la régence au nom de sa fille Dona Maria II, dissout les GRP de Lisbonne et de Porto. Néanmoins, un mois après environ, il crée la garde municipale de Lisbonne, avec les mêmes caractéristiques. L’année suivante, apparaît la garde municipale de Porto.

En 1868, les deux gardes sont placées sous un seul commandement - le commandement général des gardes municipales - basé à la caserne du Carmo, à Lisbonne, qui est encore aujourd’hui le siège de la GNR. Après la révolution du 5 octobre 1910, le nouveau régime républicain transforme la garde municipale en Garde républicaine (Guarda Republicana), en gardant la même organisation. En 1911, la Garde républicaine est transformée en GNR. Le décret-loi du 31 décembre 1983 redéfinit ses missions. En 1991, la GRN compte 17 000 militaires. En 1993, elle absorbe la garde budgétaire (Guarda Fiscal), organisme indépendant, qui devient la brigade financière de la GNR. En 2006, une nouvelle unité GNR est créée avec l’objectif de lutte contre les incendies et a été nommée (Grupo de Intervenção de Proteção e Socorro) GIPS. La loi organique (LOGNR) n° 63/2007 du 6 novembre 2007 redéfinit l’organisation et les missions de la GNR.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG