Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Gendarmerie militaire

Le 1er juillet 1812, la Gendarmerie militaire est créée au sein de l’armée polonaise dans le Grand-duché de Varsovie par un arrêté de Napoléon. En 1814, les deux États nés à la suite du Congrès de Vienne, le royaume de Pologne et la république de Cracovie (1815-1846), conservent leur gendarmerie. Lors de l’insurrection de novembre 1830, tandis que le tsar supprime la gendarmerie du royaume de Pologne, le Gouvernement national insurrectionnel décide en décembre 1830 de concentrer les gendarmes autour de Varsovie. L’année suivante, un bataillon de carabiniers est mis sur pied avec un recrutement de gendarmes qui s’illustrent aux batailles de Dębe Wielkie en mars 1831, de Krynka, de Rogoźnica et de Brodnica.

Recréée au printemps 1863, la Gendarmerie militaire disparaît à nouveau après l’échec de l’insurrection de janvier 1863-1864. Elle réapparaît en août 1914 aux côtés des légions polonaises fondées par l’armée austro-hongroise. Après le décret des deux empereurs du 5 novembre 1916 et la création du Conseil d’État provisoire, on tente de regrouper les forces armées polonaises dont fait partie la gendarmerie. En juillet 1917, le refus des légions polonaises de prêter serment à l’empereur austro-hongrois conduit à leur liquidation. La majorité de la gendarmerie rejoint alors les forces armées polonaises, tandis que la plus petite partie est rattachée au corps auxiliaire polonais qui dépend des Autrichiens.

Après le 11 novembre 1918, la gendarmerie militaire conserve sa place dans l’armée polonaise. En 1920, elle participe aux opérations militaires contre l’armée rouge. Après le coup d’État de mai 1926 du maréchal Jozef Pilsudski, ses effectifs augmentent. Le 1er juin 1927, le haut commandement de la gendarmerie est créé. En 1935, la mort du maréchal entraîne une réorganisation du corps. Lors de l’entrée en guerre en septembre 1939, l’ensemble de la gendarmerie se concentre sur le front de l’armée polonaise, délaissant ainsi la zone arrière.

Les gendarmes peinent à exécuter leurs missions à cause de l’exode massif de la population civile. Beaucoup sont capturés par les Allemands ou par les Russes qui en massacrent un grand nombre à Kharkov et à Katyn. Après la défaite de 1939, des unités de gendarmerie sont créées partout où l’armée polonaise est reconstituée en France, en Angleterre et en URSS. Une gendarmerie clandestine est en outre formée dans les territoires polonais occupés.

Après 1945, le basculement de la Pologne dans le bloc communiste entraîne la disparition de la gendarmerie militaire en 1949. Ses fonctions sont reprises par le Service militaire de l’intérieur, Wewnetrzna Sluzba Wojskowa (WSW). Recrée officiellement le 18 avril 1990, la gendarmerie militaire reprend son service à partir du 1er septembre 1990. L’amendement à la loi sur la défense obligatoire de la République de Pologne du 25 octobre 1992 définit ses nouvelles compétences et obligations.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG