Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Gendarmerie serbe

La žandarmerija, dont le nom est directement inspiré de la gendarmerie française, est créée le 28 juin 1860 au sein de la principauté de Serbie constituée en 1815. Les gendarmes serbes participant à la lutte contre les Turcs. Du 15 au 17 juin 1862, ils jouent un rôle crucial lors de la petite guerre déclenchée par l’affaire de la fontaine Cukur à Belgrade. La centaine de gendarmes confrontée à des forces turques supérieures en nombre contribuent à sauver la ville et la Serbie. Comme ce conflit a eu lieu à la Pentecôte, la date du 15 juin a été adoptée comme la fête de la gendarmerie serbe.

Le corps, composé à l’origine de 120 membres, se structure à partir d’une série de textes réglementaires datant de 1864, 1881 et 1921. Le 1er février 1920, une école de sous-officiers de la gendarmerie est ouverte à Sremska Kamenica. Durant la Seconde Guerre mondiale, les gendarmes serbes collaborent avec l’Allemagne nazie et traquent les résistants en Serbes. L’unité est dissoute en 1945 sur l’ordre des Alliés.

Après les événements d’octobre 2000 et dans le cadre de la mise en place du gouvernement démocratique de la République de Serbie, la žandarmerija est recsontituée le 28 juin 2001 par le ministre de l’Intérieur Dušan Mihailović. Le personnel de la žandarmerija s’est distingué dans l’arrestation des suspects dans l’assassinat du Premier ministre Zoran Djindjic le 12 mars 2003 à Belgrade.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG