Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Gendarmeries étrangères


Choisissez le pays souhaité : (cette recherche n'est pas branchée)


Corps de la gendarmerie du Vatican

Par un motu proprio du 14 juillet 1816, le pape Pie VII fonde la gendarmerie pontificale sous l’appellation de « carabiniers ». En 1851, le pape Pie IX donne le nom de « gendarmerie ». Les gendarmes prennent une part active dans les combats liés à la conquête des Etats pontificaux. Après la prise de Rome en 1870, un petit groupe de membres du corps continue à servir dans la résidence papale et les jardins.

En 1929, le domaine d’action des gendarmes est élargi pour faire face à aux obligations du corps dans la Cité du Vatican nouvellement créée et dans les bâtiments et autres zones sur lesquelles le Saint-Siège a des droits extraterritoriaux. À quelques jours du centième anniversaire de la prise de Rome par les troupes italiennes, le pape Paul VI supprime les unités militaires du Vatican, garde noble et garde palatine d’honneur, à l’exception remarquable de la garde suisse pontificale.

La loi LXVII du 15 décembre 1970, dissout la gendarmerie pontificale en la remplaçant par le Bureau central de surveillance (Ufficio centrale di vigilanza).

Cet organisme est rebaptisé Corps de surveillance l’État de la Cité du Vatican par la loi CLXVIII du 25 mars 1991, avant de redevenir le Corps de gendarmerie de l’État de la Cité du Vatican (Corpo della gendarmeria dello Stato della Città del Vaticano) par la Loi CCCLXXIV du 2 janvier 2002. Cette dernière est intégrée dans la nouvelle Direction des services de sécurité et de protection civile du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican par la Loi CCCLXXXIV du 16 juillet 2002.

En juin 2008, les gendarmes du Vatican adoptent un nouvel uniforme qui s’inspire des anciens uniformes de la gendarmerie pontificale. Mais pour certains services d’honneur, ils conservent l’uniforme de gala de l’ancienne gendarmerie pontificale, proche de celui des grenadiers de la garde impériale du Premier Empire. Le 7 octobre 2008, l’État de la Cité du Vatican devient membre d’Interpol. La même année sont créés le groupe d’intervention rapide (GIR) et l’unité de déminage.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG