Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Articles et communications


Historique des différents rattachements des départements d'Alsace à la légion

I) Historique des différents rattachements des départements composant actuellement la légion

RHIN-BAS (67) :

16 02 1791 au 12 02 1797 : 17e division (6e inspection)
13 02 1797 au 30 07 1801 : 19e division - 38e escadron
31 07 1801 à 1810 : 19e légion - 38e escadron
1810 au 10 07 1814 : 19e légion
11 07 1814 au 09 09 1815 : 19e légion
10 09 1815 au 28 10 1820 : 22e légion - 42e escadron (8e inspection)
29 10 1820 au 29 04 1841 : 22e légion
30 04 1841 au 14 10 1869 : 25e légion
15 10 1869 au 06 09 1871 : 6e légion
31 12 1918 au 03 09 1939 : légion d'Alsace-Lorraine
01 06 1946 au 01 07 1967 : 6e légion ter
01 07 1967 au 01 09 1979 : Commandement de circonscription régionale de gendarmerie d'Alsace
01 09 1979 au 01 09 1991 : légion de gendarmerie d'Alsace
01 09 1991 : légion de gendarmerie départementale d'Alsace

RHIN-HAUT (68) :

16 02 1791 au 12 02 1797 : 16e division (comprenant le Haut-Rhin), 17e division (Bas-Rhin)
13 02 1797 au 30 07 1801 : 19e division - 38e escadron
31 07 1801 à 1810 : 19e légion - 38e escadron
1810 au 10 07 1814 : 19e légion
11 07 1814 au 09 09 1815 : 19e légion
10 09 1815 au 28 10 1820 : 22e légion - 42e escadron (8e inspection)
29 10 1820 au 29 04 1841 : 22e légion
30 04 1841 au 14 10 1869 : 25e légion
15 10 1869 au 06 09 1871 : 6e légion
31 12 1918 au 03 09 1939 : légion d'Alsace-Lorraine
01 06 1946 au 01 07 1967 : 6e légion ter
01 07 1967 au 01 09 1979 : Commandement de circonscription régionale de gendarmerie d'Alsace
01 09 1979 au 01 09 1991 : légion de gendarmerie d'Alsace
01 09 1991 : légion de gendarmerie départementale d'Alsace

II) Faits remarquables

Mars 1804 : Napoléon Bonaparte est persuadé que le duc d'Enghein, un des chefs royalistes à l'étranger, complote contre lui. Le Premier Consul décide de confier à la gendarmerie d'Alsace, la mission d'enlever le jeune prince réfugié à Ettenheim, dans le pays de Bade, et de le ramener en France. Le gendarme Pfersdorf, en civil, reconnaît l'itinéraire et les lieux. Le chef d'escadron Charlot, accompagné de 50 gendarmes à cheval, arrête le duc le 15 mars 1804 Pfersdorf escorte le prisonnier jusqu'au château de Vincennes où le prince sera exécuté.

1870 : Lors de la guerre contre les États allemands coalisés, Strasbourg est assiégée à partir du 9 août. Elle capitule le 29 septembre ; la gendarmerie, comme les troupes de ligne quittent la ville. L'annexion provoque la dissolution de la 6e légion et la dispersion des gendarmes dans diverses unités. Pendant l'occupation allemande, une gendarmerie allemande est en place en Alsace.

1914-1918 : Jusqu'au début de 1915, le service de la gendarmerie en Alsace reconquise est assuré par les gendarmes prévôtaux rattachés aux différentes divisions de l'armée française. Une prévôté sédentaire est composée d'Alsaciens-Lorrains prélevés sur l'ensemble des effectifs de la gendarmerie de l'intérieur. Mais, dès 1917, le chef d'escadron Michel, strasbourgeois d'origine et chef du service de renseignent de la VIIe armée, est nommé pour constituer et commander une légion de gendarmerie, qui sera définitivement instituée en avril 1919. Au fur et à mesure de l'avance des troupes en Alsace, les brigades françaises se substituent aux brigades allemandes.

1939-1944 : Le 15 juin 1940, la gendarmerie se replie après avoir organisé l'évacuation. En 1944, elle revient en Alsace et entre dans Strasbourg libérée à la suite des alliés. Les gendarmes mobiles alsaciens repliés, participent au sein du 4e régiment de la Garde aux combats pour la défense de Strasbourg, le 5 janvier 1945.

III) Historique des commandants de légion

1791 - 1799 : lieutenant-colonel BARRIER, colonel LAVRANSE DU CAREL DE CHARLI
1799 - 1804 : citoyen puis général SAIGNES, chef d'escadron GUITHARD
1804 - 1812 : général Saignes, chef d'escadron CHARLOT
1812 - 1813 : général MONCEY, chef d'escadron CHARLOT
1813 - 1815 : général MONCEY, chef d'escadron PEYTAVIN
1815 - 1817 : colonel SAINT-SAUVEUR, chef d'escadron DE BRUGES
1817 - 1822 : colonel SAINT-SAUVEUR
1822 - 1824 : colonel RAVIER
1824 - 1828 : colonel DE KUHN
1828 - 1830 : colonel DE CADUDAL
1830 - 1831 : colonel DE LALEU DE SAINT-PREUVE
1831 - 1833 : colonel GUICHARD
1833 - 1841 : colonel MORIN
1841 : colonel VESQ
1841 - 1849 : lieutenant-colonel MAGNIER (colonel en 1847)
1849 - 1853 : lieutenant-colonel DUPUIS (colonel en 1851)
1853 - 1857 : lieutenant-colonel LAVELAINE
1857 - 1860 : lieutenant-colonel BLOCAILLE (colonel en 1858)
1860 - 1861 : colonel GIACOBBI
1861 - 1869 : colonel D'EGGS
1869 - 1870 : colonel DESROUSSE
1918 - 1925 : colonel MICHEL Albert
1925 - 1927 : colonel RAVEL Lazare
1927 - 1931 : colonel PEYROT Marc
1931 - 1937 : colonel TINTURE Adrien
1937 - 1940 : colonel CHARVET Joseph
1944 - 1947 : colonel SERIGNAN Pierre
1947 - 1952 : colonel TRESSEL Pierre
1952 - 12 05 1960 : colonel DURIEUX Raymond
01 08 1960 au 01 10 1963 : colonel FELD Paul
01 11 1963 au 31 05 1964 : colonel DELOR Fernand
01 08 1964 au 17 04 1968 : colonel HIRT Frédéric
01 06 1968 au 25 08 1969 : colonel LOMBARD Jean-Marie
15 09 1969 au 12 03 1972 : colonel GUYARD Raymond
15 04 1972 au 30 06 1978 : colonel ARTIERES Jean
01 08 1978 au 08 10 1981 : colonel RAMAIN Jean
01 11 1981 au 01 05 1984 : colonel HOUMEAU André
02 05 1984 au 01 06 1985 : colonel CHAFFARD-LUCON Jean
01 07 1985 au 29 10 1988 : colonel SALMON Jean-Jacques
01 11 1988 au 30 06 1992 : colonel PIALOT Barthélemy
01 07 1992 au 31 07 1995 : colonel GOARANT Yves
01 08 1995 au 01 08 1998 : colonel MEYER Claude
01 08 1998 au 01 08 2001 : colonel ARNOULT
01 08 2001 : colonel LUNET

Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG