Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Loading
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE

Patrimoine symbolique

L’inscription Indochine sur les drapeaux de la Gendarmerie nationale

L’inscription « Indochine 1945-1954 » a été accordée à la Gendarmerie nationale par la décision ministérielle du 12 septembre 1956. Elle figure sur l’ensemble des emblèmes (drapeaux et étendards) de la gendarmerie à l’exception de ceux des écoles, de la gendarmerie des transports aériens et de celle de l’armement.

L’inscription a été accordée afin de saluer l’engagement de la gendarmerie sur ce territoire. Elle était présente à travers différentes unités, telles les trois légions de marche de la Garde républicaine, les troupes prévôtales et la gendarmerie coloniale.

Au titre de ses engagements, la gendarmerie reçut de nombreuses récompenses, au premier rang desquelles figurent deux citations collectives à l’ordre de l’armée, la première décernée en 1949 et la seconde en 1955. Ces citations ont valu deux palmes à la Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures (TOE).

Cette décoration est agrafée à la cravate du drapeau de la Gendarmerie nationale, de celui de la gendarmerie mobile et celui du 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine ; elle figure aussi sur la cravate de l’étendard des deux régiments de cavalerie de la Garde républicaine et sur celle du groupement blindé de la gendarmerie mobile.

Retour en haut
Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG