Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG
Pour consulter notre catalogue des publications et commander rapidement vos ouvrages cliquez sur la rubrique LIBRAIRIE
histoire de la gendarmerie Recherche
histoire de la gendarmerie LIVRES
Histoire
Patrimoine
Droit, sociologie,
sciences politiques

Défense - Sécurité
Roman
BD
AUTRES ARTICLES

CD-DVD
Documents
Objets
Autre
POUR ADHÉRER
histoire de la gendarmerie MON COMPTE histoire de la gendarmerie



Mon compte | Mon panier
Force publique n° 06 - De la force publique considérée dans tous ses rapports (1790)
Force publique n° 06 - De la force publique considérée dans tous ses rapports (1790)

Avis :
Epoque : Révolution et Premier Empire (1789-1815)
Auteur : Comte Jacques Guibert
Editeur : SNHPG
A la vente : oui
Etat : neuf
Prix : 12.00 €

Ajouter au panier

Jacques de Guibert (1743-1790). Né à Montauban, le comte Jacques de Guibert commence très jeune une carrière militaire.
En 1758, il est capitaine. Il participe à la guerre de Sept ans et, plus tard, aux opérations en Corse. À l’issue de cette dernière campagne, il est nommé colonel et se voit attribuer le commandement de la Légion corse. Puis il parcourt l’Europe, voyage notamment en Allemagne où il rencontre Frédéric II. Il
trouve dans l’organisation de l’armée prussienne, son modèle de référence. De 1775 à 1777, il participe, avec le comte de Saint-Germain, à de multiples réformes de l’armée française. Il est élu à l’académie française le 15 décembre 1785. Rappelé au conseil d’administration de la Guerre, en 1787, il propose des réformes impopulaires.
Jalousé, déconsidéré, il ne sera pas élu, en dépit de ses grandes qualités, à l’assemblée constituante. Il meurt à Paris le 6 mai 1790.
Les écrits de ce « soldat philosophe » vont influencer la pensée militaire, bien au-delà de son époque. Napoléon en tirera le plus grand bénéfice. Surtout connu pour son « Essai général de tactique », il l’est moins pour son ouvrage intitulé « De la Force Publique considérée dans tous ses rapports » qui paraît quelques semaines avant sa mort. C’est pourtant là que l’on trouve les principes fondamentaux de l’organisation de la force publique en France, principes qui seront mis en application par l’assemblée constituante, l’année même de sa disparition, et sur lesquels se fondent de nombreux textes législatifs, notamment la loi sur la Gendarmerie du 16 février 1791.

Société Nationale de l'Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie - Force publique - SNHPG